Gaman Karaté-Do
École Jean-de-Brébeuf, 360 boul. de Lucerne, Gatineau, Secteur Hull, Quebec, 819-669-4014

Horaire Inscriptions Compétitions Photos Courriel

 

Accueil
Historique
Katas
Lexique
Membres
Liens
Écrire un mot...
Lire les messages

 


P
ersévérance, tolérance, contrôle de soi, patience, dévouement...

Heian Godan - Ceinture Bleue

 

Signification : Esprit paisible V

 

Hei : Calme, paisible                 An : paix, tranquillité                 Godan : Cinquième niveau

 

Origines :  Shorin

Caractéristique Les Katas de base pratiqués en Shotokan Ryu et contenant les principales techniques de défense et d'attaque ainsi que les postures et déplacements fondamentaux caractérisant le style, à l'intention des pratiquants pour leurs premières étapes de progression. Ces katas (les 5 heians), sont une évolution des cinq katas appelés "Pinan" dans l'école Shorin-ryu, appelation sous laquelle on les trouve toujours dans les autres styles actuels descendant de cette dernière, tels Wado-ryu ou Shito-ryu. Gishin Funakoshi  préféra en effet abandonner la première lecture (chinoise) des idéogrammes retenus par Itosu Anko (qui les créa à Okinawa en 1905 et réussit à les introduire dans les programmes de culture physique des écoles). Il abandonna donc la lecture chinoise "Pinan" (=esprit pacifique) pour la lecture japonaise "Heian", également possible à partir des mêmes caractères d'écriture (de "Hei-Wa" = paix, et de "An-tei" = tranquilité), et plus proche des Japonais auxquels le terme rappelait une des plus prestigieuses époques de leurs histoire (Heian-jidaï). Démarche diplomatique que le fondateur du Shotokan renouvela à propos des noms de plusieurs autres katas de sa méthode, afin de les éloigner d'une origine chinoise mal vue au Japon entre les deux Guerres Mondiales.

 Techniquement, ces katas sont extraits des anciens katas Okinawaïens "Kushanku" et "Passaï" (ou peut-être des kata d'origine chinoise "Chanan" ?) et sont, dans l'espritde Otosu, des formes éducatives simplifiées en non d'authentiques séquences de combat, même si leurs techniques peuvent être vues sous l'angle d'une application pratique (bunkaï). Ils doivent permettre d'éduquer le corps autant que l'esprit, d'apprendre la respiration correcte et le rythme dans l'effort, tout en posant les bases d'une défense personnelle efficace. C'est également dans cet esprit que Itosu Anko (1830 - 1616) a fait pratiquer la majeure partie de ces katas avec les poings fermés, ce qui rappelait alors aux Japonais épris de sport modernes la boxe telle qu'elle était pratiquée en Europe et en Amérique, et qui donnait à son karaté une image éducative, à l'opposé des mêmes techniques pratiquées sous la forme chinoise ancienne, avec les mains ouvertes (et offrant plus de possibilités à la méthode guerrière qu'il avait été jusque là, mais dont Itosu voulait se démarquer). Le déroulement d'un kata Heian prend entre 40 et 60 secondes pour une trentaine de mouvement. Ils sont étudiés du 1er au 5e dans un ordre de difficultés croissantes. De heian shodan à Heian Godan.

Ce kata comporte une grande variété de techniques avancées et de positions nouvelles par rapport aux Heian précédents:  Heisoku dachi, kosa dachi, renoji dachi, juji uke, jodan age ura tsuki, mikazuki geri,etc.

 

Mouvements (JKA): 23

       

Retour à la page des ceintures...

 

 
       

Copyright 2008-2009 Gamankaratedo.com. Touts Droits Réservés. ont>